Les modules de base

Quatre modules constituent le cœur du bullet journal: l’index ou sommaire (et les pages numérotées), les clés, les entrées de type agenda et les entrées de type collection.

Le sommaire

bullet-journal-sommaire-bujofrance

Les pages d’un bujo sont numérotées, soit pré-imprimées soit à la main. On crée ensuite, au début du journal, un sommaire listant le contenu des pages. Etant donné que chaque nouvelle entrée est créée sur la première page disponible, au fur et à mesure des besoins, ce sommaire est indispensable pour s’y retrouver. Au début, on peut se dire que ce n’est pas utile, mais quand on commence à atteindre plusieurs dizaines de pages on s’aperçoit que cela facilite beaucoup la vie.

Pour que le sommaire reste facilement consultable, le secret est toutefois de n’y enregistrer que les pages « de référence », celles que l’on consulte régulièrement et sur une longue période, donc toutes les pages sauf les entrées quotidiennes ou hebdomadaires, grosso modo. Les entrées du jour ou de la semaine en cours peuvent bien plus aisément être indiquées par un marque-page, il est ainsi plus rapide de les trouver aujourd’hui et elles n’encombreront pas le sommaire avec des informations qui ne seront plus d’actualité dans quelques jours.

Les clés

Le bullet journal tire son nom des icônes ou puces (bullets) qui sont placées devant chaque information. Elles permettent d’indiquer de quel type d’information il s’agit: tâche, note, événement ou rendez-vous, etc. Comme le reste du bullet journal, les puces sont hautement personnalisables. Le créateur du concept indique par exemple un point pour les tâches et un tiret pour les notes, mais cela ne me paraissait pas naturel du tout, j’ai donc changé et j’indique les tâches par un carré et les notes pas un point.

bullet-journal-clés1-bujofrance

Outre les puces, on utilise aussi des indicateurs ou symboles (signifiers en anglais) pour donner, si nécessaire, quelques informations complémentaires. Par exemple, on peut marquer les informations importantes d’un point d’exclamation ou d’une étoile, les inspirations d’un cœur, les anniversaires d’un petit paquet cadeau, les choses en lien avec son blog d’un signe @, etc. Certains utilisent également un code couleur pour différencier les domaines de leur vie. Pour toutes ces clés comme pour le bujo dans son ensemble, il vaut mieux démarrer avec simplicité et élaborer ensuite, en fonction des choses qui nous sont vraiment utiles, un système qui nous convienne.

bullet-journal-clés2-bujofrance

J’utilise très rarement les symboles et je n’ai jamais implémenté le code couleur… D’où l’intérêt de ne démarrer qu’avec des clés très basiques et de compléter ensuite le système si nécessaire! L’annotation « penser à ne pas écrire trop à gauche » était un rappel à mes débuts, afin de garder la place pour mettre un indicateur/symbole ou la date de report si nécessaire.

Les entrées de type « agenda »

bullet-journal-weekly-bujofrance

Un exemple de page hebdomadaire

Ces entrées sont celles qui ont une notion de temporalité, qui sont liées à une ou des date(s). Il s’agit par exemple d’un calendrier annuel, du « future log » ou carnet de bord futur qui permet d’avoir une vision sur les mois à venir, d’un calendrier mensuel, de pages hebdomadaires ou d’entrées quotidiennes.

Les entrées de type « collection »

bullet-journal-collection-bujofrance

Une de mes collections, soit les idées de repas pour m’aider à faire les menus de la semaine.

Ces entrées sont liées à un événement, un projet, une idée ou regroupent les éléments d’une liste sans notion temporelle. Les exemples de collections sont infinis, mais il peut par exemple s’agir d’une collection « vacances » avec les détails pratiques du voyage ou de l’hébergement, les choses à voir, faire et visiter, la liste des choses à emmener dans la valise et le journal des bons moments pour garder ses souvenirs. D’autres exemples seraient les livres à lire, une page pour s’aider à surmonter son burn-out, des notes sur une formation ou un séminaire, un tableau de suivi de poids, etc. La seule limite est celle de votre imagination et de vos besoins!

Pour compléter cet article, lisez aussi celui sur les concepts de base!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s