Parlons matos…

Ah, le matériel! Si tu fais partie du groupe « Bullet Journal – Version français » sur Facebook, tu auras peut-être remarqué que les photos des achats divers et variés sont nombreux, très nombreux! Au-delà de ces fièvres acheteuses, il y a aussi de nombreux posts de débutant(e)s qui pensent de pas pouvoir commencer avant d’avoir LE carnet parfait, LE stylo qui va bien, bref, qui sont limités par le matériel!

Voyons donc un peu quel matériel est vraiment indispensable pour le bullet journal!

La base :

Pour faire un bujo il faut un carnet et un stylo… et c’est tout! C’est aussi simple que ça! Tu peux parfaitement commencer avec un vieux cahier et un simple stylo-bille. C’est un excellent moyen d’apprivoiser le système, de découvrir s’il te convient et de déterminer tes vrais besoins, notamment en termes de matériel, avant d’investir pour de bon:

  • Veux-tu pouvoir bouger les pages (classeur), préfères-tu que tout soit attaché dans un carnet pour ne rien risquer de perdre ou est-ce que le système « midori » (des carnets réunis dans une sorte de pochette) est celui qui te correspond?
  • Quelle taille de carnet convient à ta pratique?
  • Quel type de pages sont les mieux pour toi: vierges, lignées, à carreaux, à points?
  • Souhaites-tu juste écrire ou faire des dessins, du lettering?

C’est toujours l’usage qui doit guider les achats de matériel, pas l’inverse!!

Personnellement, j’utilise un Leuchtturm1917 dans la version Bullet Journal officielle et un stylo effaçable pour m’aider à garder les choses lisibles malgré mes nombreuses erreurs. J’ai également ajouté l’anneau à stylo pour garder mes deux basiques toujours ensemble.

Les un-peu-extras-mais-très-utiles :

Outre le carnet et le stylo, une règle est bien pratique pour t’aider à tracer des lignes droites et à mesurer ta mise en page facilement et rapidement. Si ton carnet n’a pas (ou pas assez) de marque-page, des trombones (pourquoi pas agrémentés d’un ruban pour faire comme un vrai marque-page) te permettront de retrouver facilement les pages que tu cherches fréquemment. Enfin, même si l’un des avantages du bujo est de supprimer les post-its, j’avoue que j’en emploie parfois, notamment pour noter ma liste de courses (et pouvoir l’accrocher sur la poignée de mon caddie quand je suis dans le magasin).

Les extras – écriture :

Il y a d’innombrables marques et types de stylos, feutres, crayons qui répondent à divers besoins et pratiques. En faire un tour complet serait bien trop long et il est impossible d’être exhaustif, je vais donc te présenter le matériel d’écriture que j’utilise en plus de mon stylo « quotidien »:

  • des feutres de calligraphie noirs que j’utilise parfois pour les titres
  • des feutres colorés avec une pointe pinceau, pour les titres aussi
  • un stylo-bille pour tracer les contours de mes cases journalières sans qu’ils s’effacent lorsque je gomme le contenu écrit, lui, au stylo effaçable

Les extras – déco :

J’ai quelques tampons et pochoirs mais je les utilise très rarement. Certains adorent le washi tape ou masking tape, un papier collant décoré, mais je n’en utilise pas personnellement. D’autres s’amusent à peindre, faire de l’aquarelle, de l’embossage, coller des stickers dans ou sur leur bullet journal, mais à nouveau ce n’est pas ma pratique!

Plutôt que de noyer cet article sous les photos, j’ai préféré te faire une petite vidéo pour te montrer tout ça!

Petit aparté: comme je l’ai dit dans la vidéo, il y a plusieurs objets qui sont, à mes yeux d’aujourd’hui, totalement superflus: fabriqués en Chine, 100% plastique, ils ont voyagé autour du globe pour un usage vraiment minime. Je dois avouer que je ne suis pas fière de les avoir achetés lorsque j’ai démarré mais j’ai décidé de te les montrer quand même, parce que je suis honnête avec toi, pour le meilleur et pour le pire. Écologiquement et éthiquement, là, on est plutôt du côté du pire, faut pas se leurrer. On va dire que ça me servira de leçon. Quand mon stylo effaçable actuel sera fini, je basculerai sur un stylo à encre en métal, rechargeable pour être « zéro déchet », et je n’achèterai plus de chinoiseries évidemment! C’est une nouvelle fois la preuve que, pour le bujo comme pour plein d’autres domaines de la vie, la simplicité, voire le minimalisme, et le fait de ne pas se précipiter sont souvent la meilleure option!

Voilà, tu connais désormais tous les secrets cachés au fond de ma trousse (rose pétant)! Et toi, quel est ton matériel préféré? Tes indispensables, tes extras? Est-ce que toi aussi tu prêtes attention à l’impact écologique de ton matériel ou suis-je une indécrottable écolo pour me sentir coupable de mes craquages? Dis-moi tout!! 😉

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s